Nathalie Baillon d’un bout à l’autre…

…et au bout d’elle-même !

A moins de 275 kms du Cap Nord, c’est désormais une certitude et plus qu’une question de quelques heures : Nathalie est en passe d’établir le record du monde féminin de la traversée de l’Europe en vélo. Le dernier relevé GPS date de 03h18 mais il semblerait que la batterie est en train de la lâcher, c’est même très certainement déjà le cas, ce qui expliquerait pourquoi le repère n’a pas bougé à 10h30, ce matin.

Le record du monde absolu détenu par le britannique Ian Walker reste donc en sa possession et le petit miracle tant espéré à la sortie du territoire russe n’aura finalement pas eu lieu, mais l’exploit de Nathalie reste entier. Comme le rappelait très justement l’un de ses fans, elle aura parcouru environ 6400 kms de Tarifa dans le sud de l’Espagne à NordKapp dans le nord de la Norvège alors que Ian a effectué ce même trajet dans le sens inverse. Ce n’est pas du chauvinisme mal placé que de dire qu’il a donc non seulement bénéficié de jours plus longs au début de son périple (à ces latitudes, la nuit polaire dure 20 heures) mais probablement aussi de conditions météo beaucoup plus favorables. Vent de face, pluie et même des températures négatives en Finlande, les éléments n’ont visiblement pas épargné notre championne. D’une certaine façon, on peut donc dire qu’elle aura également posé le record du monde absolu dans la direction Sud-Nord et j’ignore si le Guiness des records fera également cette distinction.

C’est donc une énorme performance pour cette athlète d’exception : il faut vraiment avoir des qualités physiques extraordinaires et un mental de guerrière pour avaler entre 300 et plus de 400 kms chaque jour pendant 18 jours consécutifs. Un sacré culot aussi pour oser faire une incursion en Russie en plein conflit et se permettre de rivaliser avec un homme comme Ian Walker qui est, lui aussi, un sacré client avec un palmarès très impressionnant.

Depuis son départ et comme beaucoup d’autres admirateurs, j’ai suivi Nathalie en live sur le lien direct avec l’événement et je lui ai posté un petit message chaque jour pour l’encourager, lui témoigner de mon admiration. Il va maintenant falloir trouver un autre centre d’intérêt et attendre patiemment le résultat final et l’homologation de ce fantastique record du monde.

Si un jour tu lis ces quelques lignes, Nathalie, saches que tu m’as fait rêver et voyager mentalement. Rien que pour cela, un énorme MERCI !

Mise à jour de 22h52 : Job done !

Debriefing en live du 13 juin

Voir la vidéo

Autres publications

https://bike-cafe.fr/2023/06/nathalie-baillon-une-cycliste-qui-a-de-laudace/

Vues : 4

2 commentaires

Laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.