Sortie de Noël sous le soleil

Quel joli cadeau de Noël que ce magnifique ciel bleu !
Pas l’ombre d’un nuage, très peu de vent et des températures largement positives : avec de telles conditions météo pour un 25 décembre, l’occasion était trop belle pour chevaucher nos vélos respectifs et nous offrir une balade, d’autant plus que nos invités du jour ont tous une méchante grippe et que le repas de famille est par conséquent remis au weekend prochain.

Un peu d’exercice tombe plutôt bien car hier soir, nous nous sommes un peu lâchés sur la raclette et quand Marie propose de faire du vélo, difficile pour moi de refuser l’invitation. L’avant-veille, ne me sentant pas suffisamment en forme pour accompagner Thierry, Edouard, Bruno et Julien, les 4 courageux membres d’Ô Gravel qui ont effectué le traditionnel pèlerinage en Montagne Noire, il me fallait donc impérativement me remettre en selle.

Plutôt que de rouler en direction de Caraman qui était l’idée initiale, j’ai rapidement tracé un itinéraire équivalent en distance et en dénivelé. J’aime bien ces petites routes de campagne bien tranquilles et en ce jour de fête, il y avait assez peu de chance de croiser beaucoup d’automobiles, encore moins de bus ou de poids lourds. Le début de l’itinéraire est maintenant un grand classique de l’année 2023 puisque nous rejoignons la Forêt de Buzet par Bazus, Captusse et Lapeyre. Contrairement à la récente sortie avec Philippe et Sergio, nous contournons cette fois Paulhac par le sud.

L’allée centrale de la Forêt de Buzet est un chemin blanc praticable par n’importe quel temps : ce sera notre seul passage off road de la journée, même si la plupart des autres chemins me semblaient accessibles, eux aussi.
Pour rejoindre Villaudric, nous empruntons cette fois des routes rurales presque totalement désertes en évitant soigneusement les agglomérations comme La Magdelaine-sur-Tarn ou Villematier. C’est agréable de pouvoir circuler à deux de front en discutant sans risquer de croiser ou d’être dépassés par une voiture. L’inconvénient, c’est que les chances de rencontrer des chiens en liberté augmente et Marie traverse donc les hameaux à risque à toute vitesse, comme à son habitude.

Nous contournons Bouloc pour rejoindre Villeneuve-lès-Bouloc, puis la D45 que j’affectionne tout particulièrement mais que je parcoure rarement dans ce sens. A la hauteur de Gargas, nous bifurquons à droite en direction de Labastide-Saint-Sernin et au prix d’un dernier petit effort, nous atteignons Gratentour en traversant le Bois de Pechbonnieu et Saint-Loup-Cammas avant de revenir par Castelviel.

Il était temps car Marie était aux bords de l’hypoglycémie. En ce qui me concerne, je pense que je me suis un peu trop découvert dans les montées et surtout j’aurais dû refermer mon blouson dans les descentes. J’ai la gorge un peu irritée et du mal à déglutir : c’est un comble d’avoir pris froid avec une météo aussi clémente alors que le weekend dernier, j’ai bravé des températures très nettement négatives en pleine nuit, sans la moindre conséquence.

Vues : 7

Trace et profil

Download file: VDG_20231225_1639.gpx

Relevés GPS

Départ
25/12/2023 12:37:21
Durée de déplacement
03:28:58
Durée totale
04:00:56
Arrivée
25/12/2023 16:38:17
Distance
68.47 kms
Dénivelé positif
568 m
Vitesse moyenne
19.7 kms/h
Vitesse maximale
52.6 kms/h
Altitude minimale
107 m
Altitude maximale
221 m
Puissance
0 W
Dépense énergétique
0 kJ

Conditions

Météo
Dégagé
Température
9 °
Humidité
81 %
Vent
3.7 kms/h
Direction du vent
E

Autres participants

Marie-Laure MEYER LOUTERBACH

Vélo utilisé

Revivre cette sortie