Le gras, c’est la vie

Depuis le début de l’année, nous n’avons pas vraiment été gâtés par la météo. Il a beaucoup plu en avril et en mai, ce qui m’a un peu éloigné des sentiers et des forêts au profit de l’asphalte. Mes pneus Hutchinson Touareg n’ont pas fait long feu et de toutes manières, ils ne m’offaient pas suffisamment d’adhérence pour peu que le terrain ne pas sec.

Après la Race Across Paris pour laquelle j’ai monté des pneus slick Hutchinson Sector de 32 mm, je me voyais mal changer à nouveau pour du bon pneu de gravel. La paire de roues que Nicolas, le fils ainé de Marie, m’a offertes tombaient donc comme une bénédiction. Il ne me restait donc plus qu’à acheter 2 nouveaux pneus, 2 disques de freins et un litre de liquide préventif. Fidèle à la marque, j’ai cette fois opté pour des Hutchinson Tundra 40 mm bien plus cramponnés que les Touareg. Ils devraient me permettre une bien meilleure accroche sur le gras.

Le fond de jante était déjà posé d’origine et il me restait quelques valves tubeless donc j’ai vite fait de monter ma deuxième paire de roues.
Un peu de liquide vaisselle sur les tringles souples, le montage s’effectue sans chausse-pied et sans forcer. Quelques coups de pompe et ça claque immédiatement, preuve que tout est bien en place. J’ai gonflé à 3 bars et je vais vérifier qu’il n’y a pas de perte de pression durant la nuit avant de mettre 150 ml de liquide préventif dans chaque pneu. Les stickers réfléchissants sont en place sur les jantes pour être visible latéralement.

Vues : 2

Laissez le premier commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.