Ca va être ma fête !

Comme par hasard, la Saint-Jacques tombe encore un 25 juillet et comme Marie fera, comme chaque année, son petit break entre filles avec Laure à Arcachon, je viens de décider de me mettre dans la peau de l’éléphant qui entre dans un magasin de porcelaine en improvisant une petite visite surprise.

Le mois de juin n’a pas été à la hauteur des mes attentes, un peu à l’image du printemps : j’ai connu quelques petits soucis physiques qui m’ont privé de vélo pendant près de 3 semaines et la météo a fini le travail. Avant l’Alsace, j’ai besoin de me mettre en confiance en alignant une ou deux longues et cette fois, je vais m’attaquer à mon propre record de distance puisque je compte rejoindre les filles à vélo et revenir d’Arcachon le lendemain.

Itinéraire de mon périple à Arcachon

Plus de 600 bornes et 3200 m de dénivelé au programme, sur 2 jours …ou plutôt 2 nuits, car je ne veux pas revivre le même cauchemar que l’année dernière, à peu près à la même époque avec des températures proches de 40° et très peu de points d’eau sur le parcours.

J’ai tracé mes itinéraires ce matin : l’aller ressemblera à celui effectué pour accompagner Thierry jusqu’à Marmande avant qu’il rejoigne l’Ile d’Oléron en solo et que, de mon côté, je revienne sur Castelnau d’Estrétefonds d’où nous étions partis avant le lever du jour. Après Marmande, ce sera l’inconnu puisque je quitterai les abords du Canal de Garonne par Langon pour chercher la côte Atlantique.

Remorque mono-roue TOPEAK Journey

Ce sera peut-être également l’occasion de tester ma nouvelle remorque mono-roue TOPEAK Trailer TX que je suis allé chercher au magasin cette semaine car évidemment, je compte dormir sous la tente.

Ni Marie, ni Laure ne sont au courant. Je ne veux pas que ma chérie s’inquiète car elle n’aime pas que je parte seul. Alain m’accompagnera peut-être sur les 30 ou 40 premiers kilomètres mais après cela, je serai livré à moi-même pour de très longues heures de selle dans le noir.

J’ai donc une petite pensée pour mon ami Philippe qui s’est récemment lancé dans un long périple en ralliant le Liechtenstein depuis Lampertheim près de Strasbourg en passant par l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche, soit 620 kms et 4350 m de D+, excusez du peu. Je lui fais un petit clin d’œil amical en me référant à ce qu’il m’écrivait le lendemain à propos de son aventure.
Je le cite : Naïf et jusqu’au-boutiste (un peu con)… à ne pas faire ! Ce à quoi, j’avais répondu : On va bien s’entendre entre gens un peu cons. Il a perdu plus de 5 kgs dans l’histoire : je devrais pouvoir faire aussi bien, voire mieux.

Vues : 5

Laissez le premier commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.